Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Bruno, Bea & Cecile  Nom  Chevreuil, Andre & Henry
 Age  24  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an
 Date de départ  21/02/2005   Note: 0/5 - 0 vote(s).
 Description : Faire le tour de l'Australie en un an, et peut-etre plus....

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Bruno, Bea & Cecile ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 18/12/2005
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 D'Adelaide a Alice Springs

Hi There! (comme dirait mon abo !)



Dans mon dernier message je vous ai mis la larme a l\'oeil en vous racontant notre aventure fruit picking (enfin j\'espere au moins que vous avez eu pitie de nous, non mais!) et pour changer, j\'ai decide de vous emouvoir d\'une autre maniere...



Roulement de tambour... Avec Sandrine (oui j\'aime bien les vacances en duo en particulier avec la gente feminine, bein quoi...) on a decide de parcourir l\'Outback Australien, les terres rouges du centre, le desert, tout ca pour npour nous mener a Uluru, le fameux monolithe geant situe en plein milieu de l\'ile continent.



Depart d\'Adelaide pour 6 jours de trip en bus dans un groupe de 7 personnes (2 Allemandes dont une qu\'on ne peut pas blairer - ca vient de Tony Blair ce mot? - 2 Japonaises, qu\'on ne peut pas communiquer avec , qu\'on ne sait pas comment faire, qu\'on est desempare!!, 1 Francais, qui ne parle pas, et le guide, un vieux mou). Ca promet!



Premier arret, a 1.30h de route au nord d\'Adelaide, la Barossa Valley ainsi que la Clare Valley, les deux grandes regions vignicoles d\'Australie. A peine 10h du mat et nous sommes deja en train de gouter quelques 8 vins blanc, rouge et cuit...hips, encore un taverniere!!! Sandrine a tout pu boire, moi j\'en ai zappe un. Apres manger on va faire une balade dans l\'Alligator Gorge, assechee evidemment mis a part quelques flacs, ou nous allons trebucher sur 2 serpents (des Brown Snakes) mortels, et assister a l\'ascension d\'un arbre par un enorme varan. Quelle mise en bouche!



Ensuite, on continue la route direction Quorn, les collines verdoyantes ponctuent le chemin. Autrefois grand carrefour ferroviaire ou les trains en direction de l\'autralie occidentale et de l\'Outback faisaient escale, aujourd\'hui la bourgade s\'est transformee en ville fantome. En effet, la region est trop sujette aux innondations et la ligne de chemin de fer a ete deviee plus a l\'est, a Port Augusta (prononcer Portogosta). Nous y passerons la fin d\'aprem ainsi que la nuit.



L\'ambiance dans les rues immenses et desertes fait penser aux films de Western, on dirait qu\'a tout moment 2 mecs vont surgir de nulle part et s\'affronter en degainant leur revolver le plus vite. Il fait encore 35 degres a 17h et nous decidons d\'aller a la piscine, car oui il y a une superbe piscine publique a Quorn, que ca se sache! Survol de milliers de cacatoes roses, c\'est quand meme plus sympa que les pigeons!

Diner au backpack tout en sirotant le vin que l\'on a achete le matin au vignoble!



Jour 2: nous mettons le cap toujours plus au nord. Le paysage se transforme. Nous sortons des Flinders Range (la chaine de montagne de la region), les eucalyptus disparaissent pour laisser place au neant! Juste quelques arbustes (genre garrigue) agrementent les plaines desertiques. Nous traversons Port Augusta et continuons vers la region des lacs sales. Il est 12.h30 a peut pres et nous allons a la decouverte de l\'un d\'entre eux, le Lake hart. Si mon dermato de poche etait la il me dirait autant te petit suicider tout de suite que de poser le pied sur cette etendue blanche sur laquelle la reverberation du soleil est terrible pour ma petite peau...Anyway, il n\'est pas la donc je m\'en vais a la decouverte de ce nuage sale! Je brule litteralement, mais qu est ce que c\'est beau! Le bleu pure du ciel marie au blanc immacule du lac ne peuvent laisser indifferent, mon dermato comprendra!



Apres cette seance de cuisson thermosta 300 degres, nous continuons vers Cooper Pedy, la ville des mines d\'Opal et des habitations troglodithes. Une fois sur place, vers 16h, la chaleur est encore plus intense, il doit faire 40 degres. On decouvre notre backpack pour la nuit, aussi enfouit sous la terre. Petite visite d\'une mione d\'Opal, interressant mais je n\'aime definitivement pas cette pierre. Resto avec toute l\'equipe et puis on a desesperement cherche un bar, mais pour un samedi soir on a rien trouve d\'ouvert... La ville est tres particuliere, elle est faite de monticules et de barraquements, on se croirait sur la Lune. La vie se passe sous terre. En haut c\'est un spectacle de desolation.



Jour 3: Dernier jour avec ce guide car nous recuperons un autre tour dans l\'apres midi avec un nouveau guide et d\'autres travellers, ouf!

Beaucoup de route mis a part le matin ou l\'on s\'aventure sur la Oodnadatta Rd, route de terre battue, qui longe la fameuse \"dog fence\", barriere faite de fil barbelles longue de 5000 km qui enpeche les Dingo d\'aller vers le sud et de tuer les elevages de moutons etc. La route nous mene au \" Breakaways\", chaine de montagne au degrade de couleur etonnant. Le point de vue qui surplombe la vallee nous fait prendre conscience de la grandeur de ce pays, a quel point c\'est immense, Hhhhhhuge!



Et on repart, on change d\'etat, ajustons nos montres car nous perdons 1h. On se trouve maintenant dans le Northern Territory. Une fois a Erlunda, nous changeons de bus. On est maintenant 21, et c\'est vraiment du colle serre!



Encore 2h de route et nous voila en face du monstre sacre, Uluru. Il est la, pose au milieu de nulle part, ca y est nous y voila! On depose vite nos affaires a notre camp pour les 2 prochaines nuits. On decouvre notre lit de fortune, un swag. Alors qu\'est ce qu\'un swag? Eh bien un sac de couchage avec matelat incorpore. Rien de mieux pour dormir a la belle etoile.

Vite on file pour admirer le coucher de soleil. Les nuages recouvrent de plus en plus le ciel, cela ne presage rien de bon pour la nuit...

On fait la connnaisance d\'un couple de Francais qui sont en visa working Holiday a Tokyo, et des Anglais tres anglais et tres sympa (l\'une d\'entre elle bosse au cabinet de Tony Blair, pas mal nan?!) et d\'autres specimen telle qu\'une Koreenne (elle m\'apprend que je suis tres connu dans son pays. Ah bon, merci de me l\'apprendre! En fait le presentateur le plus connu du pays est blond aux yeux bleus, est Francais et s\'appelle Bruno...), etc.

Debut de nuit dans le swag, on s\'emerveille devant les etoiles filantes et puis on s\'endort. Vers 1h du mat\', le vent qui souffle me reveille, les eclairs ayu loin eclairent le ciel et j\'entend le tonnerre gronder. je decide dc de migrer dans l\'espece de hangard ou l\'on mange, je reveille Sandrine pour qu\'elle en face de meme, mais elle decide de continuer sa nuit. Une fois au sec je me rendors mais 1h plus tard le deluge commence et tout le camp est en ebulition... Il y en a qui trouvent refuge sur les tables casr plus de place au sol. Le lendemain matin au reveil on decouvre que meme sous le hangard l\'eau a tout submerge, en particulier nos sacs....sympa.



Jour 4: Il est 4h du mat\" et l\'on se dirige vers un point de vue pour le lever de soleil. Assez couvert, les nuages recouvrent le haut d\'Uluru, c\'est assez innattendu comme vision!

Matinee rando autour des Kata Tjuta, les roches sacrees pour les hommes aux yeux des aborigenes. Ensemble de roches aux formes arrondies autour desquelles nous allons marcher pendant 3h, sans mouches, alors qu\'en cette saison on devrait en etre recouvert. Apres-midi piscine et soiree autour d\'Uluru (lieu sacre pour les femmes) pour le coucher de soleil. Nuit au sec et encore plus d\'etoiles filantes...



Jour 5: Reveil toujours aussi matinal pour aller cette fois ci faire le tour de la base d\'Uluru (9.5 km) qui va durer 2h sous un soleil de plomb. L\'endroit est un haut lieu de culte pour les aborigenes et des panneaux qui interdisent de prendre des photos parcement le chemin. Il est possible d\'en faire l\'ascension meme si les aborigenes sont tout a fait contre. Cependant, plus de 200 jours par an l\'entree est interdite du fait de la chaleur et/ou du vent. Le chemin est tres dangereux est deja environ une trentaine de personne y a trouve la mort!



Route en direction de Kings Creek Canyon. Nous observons en bord der oute un troupeau de dromadaires, soit disant assez rare a observer en aussi grand nombre. Ils ont ete importe en Australie dans les annees 1800 par les Afghans qui se sont charges de la construction du chemin de fer.

Fin d\'aprem a la piscine et nuit en swag. Encore une fois agitee par la venue innopinee d\'une bestiole dans un swag...un scorpion s\'est introduit dansle swag de Manu, notre pote francais. Et un autre occupe les douches des filles! Nous restons dormir a l\'endroit prevu alors que certains de nos compagnons de chambree decident de deserter l\'endroit. Alex, l\'Allemand, decide de dormir sur le toit de la remorque, loin de toute attaque de scorpion, quant a l\'Italienne, Maria, elle pousse un cri, est limite au bord de la crise de nerf et va s\'incruster dans la tente du frenchy pas tres causant.



Jour 6: Reveil a 4h15, je n\'aurai jamais ete aussi matinal de toute ma vie qu\'en Australie, pour arriver a tant pour faire notre derniere rando a Kings Canyon. Seulement, le bus en a decide autrement...il ne veut pas demarrer...donc a 5.20h du mat\" on est en train de pousser le bus, vous le croyez ca!? Au bout de 20minutes son moteur lance a nouveau ses si douces decybelles.



Kings Canyon est un ensemble montagneux fait de roches rouges sculptees par l\'erosion et par l\'eau, car il y a des millions d\'annees en ce meme endroit il y avait un ocean, qui domine la vallee desertique qui ds\'etend a perte de vue. Ascension assez abrupte au debut pour continuer sur un plateau. On evolue de plus en plus peniblement du fait de la chaleur pour, a mi parcours, decouvrir les Jardins d\'Eden, sorte d\'oasis au fond du canyon. Un cour d\'eau avec palmiers et fougeres qui debouche sur un bassin d\'eau couleur the dans lequel on va pouvoir de rafraichir. C\'est le pied jusqu\'a ce que Manu, encore lui!, fait un plongeon et frappe un rocher avec sa tete. Il sort de l\'eau la tete en sang. Vite les on lui applique des compresses sur la tete. On remonte au sommet pour appeler les urgences. Les infirmieres du centre d\'urgence qui parlent a notre guide bvia le tel lui interdisent de continuer la marche avec la blesse. Un helicoptere va etre depeche opur l\'evacuer au centre le plus proche. On continue sans lui. On s\'inquiete. Sa copine craque. Mais on le retrouve qq heures plus tard avec un bandeau sur la tete et des points de suture, de bonne humeur. Pendant ce temps la l\'italienne, du fait de la chaleur, s\'evanouie... Je suis sure que c\'est du cinema pour attirer l\'attention du groupe sur elle...Je m\'eclipse a la piscine.



Depart pour Alice Springs car du fait du retard que l\'on a pris avec ces differenst evenements, l\'excursion de l\'aprem est annulee. AL guide qui est pas mal surmenee et qui a beaucoup stresse pour Manu ne se sent pas capable de faire les 500km qui nous separent d\'Alice. Elle fait appel a d\'autres conducteurs pour nous acheminer en ville. au lieu d\'arriver a 18h30 on arrive a 22h30.



Fin du trip. On va rester 2 jours a Alice, assez agreable, encerclee par les montagnes arides. er jour sous la pluie, la Todd River, 99% de l\'annee assechee, coule a flot! On deambule tant bien que mal dans les rues, les boutiaues sont sympas, en particulier celles d\'art aborigene. Soiree au backpack des frenchy pour un gueuleton qui va durer toute la soiree... Notre backpack est absolument detestable, presque a en regretter le swag. L\'odeur meme dans la chambre est pestidentielle, l\'eau coule a l\'interieur du batiment et je epnse qu\'ils n\'ont tellement pas l\'habitude qu\'il pleuve qu\'aucun endroit abrite est prevu pour les repas...c\'est geeeniaal! Anyway.



2eme jour, on decide d\'aller a pied au Desert Park, tres interressant selon notre pote anglaise pour en apprendre plus sur la vie des aborigenes dans le desert, sur les differents types de deserts, etc. bref, selon notre guide, le si populaire Lonely Planete, ce parc n\'est qu a 2.5km du centre. Au lieu de payer une fortune le transfert on prend dc le trottoir vers 10h. Le soleil tape deja tres fort, on marche et on marche et on m..... (oui c\'est bien vous suivez) et au bout d\'une heure, alors que je pensais me transformer en flac d\'eau sur le trottoir au milieu de nulle part, on voit enfin la panneau de l\'entree. Mais il nous faut encore marcher 30 minutes pour acceder au guichet et penetrer enfin ds le parc. Of course retour en bus! Visite sympa, on a vu un enorme lezard (a l\'exterieur du parc!) et d;autres bestioles hallucinantes...



The End, ma compagnonnne de trip au milieu de nulle et moi sommes de retour sur Sydney depuis hier soir. La foule est un peu deroutante mais que cette ville est agreable surtout en ete!



On vous laisse digerer ce recit et a tres bientot pour de nouvelles sequences emotions!



Ciao a tuti

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire